Contre indications Yoga du rire

logoContre-indications médicales
à la pratique du yoga du rire

 

Le yoga du rire n’est pas une pratique à risque.
Cependant, le médecin fondateur a émit des réserves, par soucis de précaution et rappelle quelques limites relevant souvent du bon sens.
Ces contre-indications sont strictes si l’animateur propose des séances au titre de séance de loisir et pour le grand public. Certains exercices stimulant des parties du corps, si celles-ci sont fragilisées (lésion, pathologie, douleur…), la contre indication s’impose. Et bien-sur, toute personne ayant une maladie contagieuse doit s’abstenir d’une pratique en collectif.

En revanche, le yoga du rire est intéressant en institution spécialisée (hôpital, centre anti cancer, Ehpad, etc) : ses atouts sont reconnus. Dans ce cas, il revient à la direction de l’établissement d’estimer la pertinence des contre-indications selon le profil des participants à l’activité et au regard des compétences de l’animateur. De fait,  l’animateur ou le Professeur de yoga du rire formé à l’Institut a appris à adapter les exercices pour un public fragilisé, limitant ainsi la pertinence des contre-indications.

 


Homme Rire Noir et BlancLe principe : le yoga du rire est réservé aux personnes voulant maintenir leur bonne santé.
Les personnes souffrant de maladie mentale et/ou physique ou en voie de guérison ne sont alors pas considérées comme « bien portantes ». L’avis d’un médecin est nécessaire avant d’envisager leur participation à une séance. C’est le cas pour les dépressifs, les malades cardiaques, les malades mentaux, les personnes âgées, les patients atteints d’un cancer notamment…

Ainsi, le Dr Kataria, fondateur de la méthode,  déconseille le yoga du rire aux personnes souffrant des affections listées ci-après, liste non exhaustive :
incontinence,                                             saignements répétés d’hémorroïdes,
tout type de hernie,                                  toux persistante avec symptômes aigus,
épilepsie,                                                    sévère mal de dos,
glaucome sévère,                                      asthme grave…
descente d’organes prononcés…

 

Autres contre-indications à respecter.

– Les femmes enceintes et/ou ayant des antécédents de fausse couche à répétition (ou sous la responsabilité d’une autorité médicale). Également en cas de rééducation périnéale.
– Les personnes ayant subi une intervention chirurgicale ou intervention localisée dans la région de l’abdomen attendront au moins trois mois. Les autres parties du corps demandent un temps d’attente de 1 mois en moyenne.
– Pour les malades du cœur et les hypertendus : consultation du cardiologue.
– En cas de troubles psychiques ou pathologie mentale (consultation du psy avant). Bi-polarité et schizophrénie notamment font parties des contre-indications médicales.

 

Le yoga du rire n’est pas une activité à risque. Toutefois, en cas de doute, d’abord consulter un professionnel de la santé à titre indicatif.

28 janvier 2023
Paris, nouveaux Animateurs et Animateurs Pro de yoga du rire 2023
Les nouveaux Animateurs et Animateurs Pro de yoga du rire de l’année 2013 Paris janvier 2023 C’est toujours [...]
24 janvier 2023
Les RDV de l’Institut, en ligne avec Fabrice
Evénements
LES RDV DE L’INSTITUT, 30 min pour recharger les batte-ries Ca y est. Vous souvenez-vous de mon intention [...]
9 janvier 2023
Nouvelle Ambassadrice de yoga du rire 2013
Anja, 1ere Ambassadrice de Yoga du rire en 2023 Bravo Anja, Félicitations chère Professeure! Anja VANDENBERGH est Professeure [...]